Le dispositif SEGPA en COLLEGE n’est surtout pas une structure fermée sur elle-même. Les jeunes accueillis sont avant tout des collégiens. Les passerelles avec les classes ordinaires sont d’ailleurs encouragées quand cela peut répondre aux besoins particuliers de ces élèves. Voyons comment cela se vit au quotidien pour les 6eme SEGPA du COLLEGE le Beau Rameau à Lestelle Betharram.

Certaines  inclusions sont prévues par l’organisation de l’établissement, d’autres apparaissent sous l’impulsion des textes et de la réforme, d’autres encore sont une évidence qui s’impose au regard des besoins de l’élève.

Ces dernières, les inclusions individuelles sur une discipline, sont  motivées par la réussite d’un élève dans une matière particulière où il est limpide que l’élève peut suivre les cours en 6ème ordinaire. Elles ont pu être effectives et rapidement en place après des évaluations mais  surtout grâce à l’adaptation rapide des collègues sollicités. L’accueil  et l’attention qu’ils ont réservé aux élèves arrivant en cours de route et uniquement pour leur cours ont permis chaque année une inclusion réussie en mathématiques pour 2 élèves de 6ème (cette année et l’année précédente).

L’organisation du collège favorise, en parallèle, une inclusion collective et régulière sur les temps de sport où les 6èmes 2 sont avec les autres 6 èmes et sur les temps d’activités (une spécificité du collège) qui brasse les classes entre elles suivant le choix d’inscription des élèves (et la réalité des places bien évidemment).

La vigilance de la vie scolaire présente sur tous les temps de la vie des collégiens, attentive aux situations de souffrance et aux particularités des élèves complète cet accompagnement sur un mode inclusif.

La nouvelle réforme du collège a impulsé grâce à des emplois du temps en barrette que quelques matières soient calées sur un même temps et sur les nouveaux temps d’ A.P. les 6èmes 2 peuvent si cela est pertinent travailler avec les 6°1 ou les 6°3.

En français, un travail sur la poésie avec la production de Haïkus et la présentation du récital par groupe hétérogènes a eu lieu la première période.   Actuellement, en Mathématiques, pour le traditionnel Rallye maths des CM2 / 6èmes, les 6èmes 3 ont accueilli les 6èmes 2 pour confectionner des équipes hétérogènes. La première expérience leur a beaucoup plu. Cette organisation requiert la souplesse du professeur de collège et la concertation avec celui de SEGPA sur un temps à trouver …

Les élèves de 6ème 2 réagissent de manière tout à fait spontanée et différenciée à ces inclusions.

  • Pour celles qui sont nominatives, initiées par leur demande ou  par des évaluations, ils sont généralement valorisés et satisfaits voire demandeurs. Le suivi régulier du déroulement avec des échanges informels mais récurrents avec les enseignants volontaires de l’ordinaire suffit à réguler et repérer l’évolution.
  • Les temps collectifs organisés par le collège participent à les placer comme d’abord comme des collégiens de l’ordinaire et à gommer les effets d’une orientation toujours un peu déstabilisante, à diminuer les effets non désirés de la stigmatisation, les sorties verbales désagréables dans la cour. D’ailleurs, cette année, ce petit groupe de 6ème SEGPA, particulièrement agréable, exprime être parfaitement intégré ne noter aucun désagréments, et savent rapporter les débuts de prise feux avant qu’ils démarrent.

Ils sont plus réservés pour les mélanges de la totalité du groupe pour un travail précis car ils apprécient le calme de leur groupe, sa petite taille. Ils étaient fiers de leurs haïkus mais ne souhaitaient pas continuer, être sur le même niveau en langue écrite c’est difficile… Le rallye maths semble les motiver et cette deuxième expérience de fusion 6ème SEGPA / 6ème ordinaire paraît pertinente et à poursuivre…

Cependant, rien n’est à systématiser car ce qui paraît très intéressant sur le papier peut s’avérer contre productif en gestion de groupe ou en estime de soi… ou encore infaisable. Tout est histoire de nuance et de bon dosage. Trop d’inclusion peut de mon point de vue, quand je les écoute ou les observe, venir nier leur besoin d’accompagnement, de temps, d’écoute…

 

%d blogueurs aiment cette page :