Cet article nous donne l’occasion de mettre en lumière les travaux d’André Ouzoulias sur l’importance de produire des écrits de façon régulière et le plus tôt possible (dès la GS) pour devenir un bon lecteur.

Le lien étroit qu’il existe entre LIRE et PRODUIRE DES ÉCRITS n’est plus à démontrer. Mais trop souvent, la production d’écrits est le “parent pauvre” dans nos classes car cette “tâche complexe” est coûteuse à la fois pour l’élève et pour l’enseignant.

En effet, quand il produit un texte l’élève a besoin de se mobiliser encore plus qu’en situation de lecture. Il doit rester attentif à la fois:

  • au sens (ce qu’il veut dire)
  • au langage (comment il va le dire)
  • à la langue ( comment ça s’écrit)
  • à son geste d’écriture ( mon écrit est-il lisible)

L’enseignant quant à lui doit penser à un environnement pédagogique pertinent  qui favorise l’autonomie des élèves pour produire des écrits sans crainte et en confiance tout en gérant l’hétérogénéité de sa classe. Ce n’est pas une mince affaire…😉

André Ouzoulias propose comme alternative à la “dictée à l’adulte” bien présente dans nos classes, de présenter aux élèves, dès la GS, des “situations génératives”  qui permettent de produire un écrit personnel en apportant sa touche de créativité, mais tout en étant sécurisé par la structure du texte existant.

Mais qu’est-ce qu’une situation générative ?

“C’est un texte court à structure forte, qui constitue un texte matrice. Il suffit de le “reparamétrer” pour obtenir une nouvelle production. Dans une situation générative, on réalise un travail de modification et d’appropriation de la langue à partir d’un texte souche.”

Si nous reprenons l’exemple souvent utilisé par André Ouzoulias lui même, celui de la comptine “la souris verte” pour illustrer cette démarche, les élèves pourront modifier:

  • l’animal et la couleur
  • l’action et le lieu
  • la partie du corps
  • les 2 liquides ou matières
  • le 2ème animal et son état après transformation.

Le “squelette” du texte sera fourni par l’enseignant après observation des caractéristiques, similitudes etc,,, Les élèves écriront ensuite leurs modifications (individuellement ou en petits groupes) pour produire un nouveau texte plus personnel.

En ne perdant pas de vue l’objectif de rendre les élèves le plus autonomes possible, l’adulte proposera un environnement pédagogique qui leur permettra de produire au maximum par eux-mêmes en utilisant les outils mis à disposition dans la classe.

  • affichages
  • lexiques par thème
  • Mots référents
  • textes déjà produits
  • dépanneurs
  • Répertoires orthographiques (entrée phonologique)
  • ….

A travers cette capsule, réalisée à l’attention de leurs parents (via un blog), ces élèves de CP nous expliquent la démarche de leur projet d’écriture.

Pour favoriser le doute orthographique et toujours garder le cap de l’autonomie… nous pouvons convenir avec eux d’une démarche commune. Celle-ci pourra être affichée en classe avec des pictogrammes quand les élèves sont des lecteurs débutants.

  • Je connais le mot alors je l’écris tout seul.
  • Je ne connais pas le mot alors je le cherche dans les lexiques et autres outils de la classe.
  • Je ne trouve pas tout seul alors je peux demander à un camarade de m’aider.
  • Je demande à l’adulte quand  je n’ai pas trouvé de solution.

Ce cadre “contenant” voire sécurisant et non pas “enfermant” permet aux élèves même les plus fragiles de s’autoriser à produire de l’écrit en s’impliquant davantage. Cette production obtenue souvent gratifiante et valorisante aide à modifier positivement la confiance en soi.

Ces dispositifs pédagogiques autour d’un projet d’écriture sont aussi des terrains professionnels ou la co-intervention entre l’enseignant de la classe ordinaire et l’enseignant spécialisé a tout son sens. (Sûrement bientôt un autre article sur ce thème😉…)

Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous recommandons de visionner quelques vidéos réalisées lors d’un projet “Lire/Ecrire” piloté par André Ouzoulias en région parisienne (78) qui illustrent bien cette conception de l’apprentissage.

Des vidéos pour illustrer la démarche

L’ouvrage : réussir son entrée en production d’écrits chez RETZ vous apportera aussi quelques situations génératives concrètes adaptées pour les GS et CP.

Lien vers RETZ
%d blogueurs aiment cette page :