Sur le chemin de l’Education inclusive nous avançons souvent à petits pas. Parfois en nous impatientant car ça ne va pas aussi vite qu’on le souhaiterait. Et pourtant sur cette route, nous sommes aussi les témoins de petites et grandes victoires d’élèves. Nous avons tous en tête quelques visages d’enfants, de jeunes qui nous ont fait cheminer, nous ont aidé à faire évoluer nos postures professionnelles, nos représentations et même nos propres possibles…

La diversité devenant la norme et la réalité du quotidien dans nos classes, la question centrale de nos équipes devient celle de « l’accessibilité pédagogique » pour le plus grand nombre. Alors, comment faire évoluer nos représentations ? Comment accepter de bouger nos lignes pour oser la créativité individuellement et collectivement dans nos approches pédagogiques ? Face à la diversité nos réponses ne peuvent pas être monochromes et vont être amenées à se professionnaliser encore plus.

C’est un défi d’équipe ambitieux à relever ENSEMBLE qui repose d’abord sur des Valeurs communes: celle de l’éducabilité en croyant aux possibles de chacun, celle de l’accompagnement vers l’autonomie dans le sens du « côte à côte » et celle de la temporalité qui respecte le rythme propre à chaque élève, ses points d’appui, ses fragilités et ses besoins.

Ce préalable essentiel étant posé, nous souhaitons faire aujourd’hui un petit focus sur « l’accessibilité pédagogique » en évoquant la « Conception Universelle de l’Apprentissage » (CUA). 

Nos cousins québécois nous proposent de déplacer le curseur en agissant non plus sur la différenciation à outrance ou la personnalisation mais plutôt sur l’environnement pédagogique. Prévoir en amont, anticiper certains obstacles lors de la conception du cours, de la séquence afin que le plus grand nombre puisse accéder à l’objectif visé.
Nous pouvons faire le lien avec cette scène que certains d’entre nous connaissent bien maintenant, au moins pour les deux premières images :

Cette conception inspirée de l’architecture se comprend aisément si l’on fait le parallèle avec les plans inclinés de nos villes qui sont des aménagements indispensables pour les personnes à mobilité réduite, mais qui rendent bien service aussi aux personnes avec des poussettes, valises à roulettes voire même aux cyclistes…

Pour mieux comprendre la « conception universelle de l’apprentissage » nous vous proposons cette courte vidéo.

Cette approche vous l’aurez compris vise à anticiper les obstacles pédagogiques en agissant sur l’environnement pédagogique. 

Il ne s’agit pas d’un enseignement au rabais, d’une baisse des exigences ou d’un menu à la carte pour chacun mais plutôt la perspective pour l’enseignant d’anticiper pendant la phase élaboration et conception, un scénario pédagogique qui permettrait au plus grand nombre d’atteindre l’objectif.

Au lieu de penser un programme adapté pour « un » élève à besoins éducatifs particuliers et d’individualiser pour plusieurs élèves de la classe, on propose à tous des outils, des modalités pédagogiques qui pourront être des appuis, des ressources à disposition dans la classe. Les élèves auront ainsi le choix de les utiliser ou pas en fonction de leurs besoins. 

Pour illustrer ces propos, prenons l’exemple de l’emploi du temps visuel avec pictos qui est un outil essentiel pour la structuration du temps pour les l’élèves avec un TSA (Trouble du Spectre Autistique) ou un TDA (Trouble du Déficit de l’Attention). Ce support peut aussi être proposé à toute la classe et affiché. Ainsi, certains élèves qui ont des fragilités dans l’organisation du temps, la planification ou même une certaine anxiété, sauront tirer bénéfice de cette proposition pour progresser aussi. 

Ce changement de paradigme pédagogique demande à être discuté, réfléchi, analysé et adapté à nos réalités mais, il apporte nous semble-t-il des perspectives de réflexion et de mise en œuvre intéressantes sur ce chemin de l’éducation inclusive…

AJOUT DU 9 AVRIL 2020

Afin d’illustrer un peu plus précisément et plus concrètement ce concept de «  Conception Universelle des Apprentissages » en lui donnant une couleur plus locale…😉 Séverine Lepage, coordinatrice du dispositif ULIS au collège Largenté, nous propose une infographie très claire sur certains invariants d’accessibilité. Cet outil élaboré suite à des échanges en équipe ASH, pourra être un guide apprécié pour penser un cours, une séquence avec des modalités et des documents accessibles pour le plus grand nombre.

Nous vous laissons découvrir cet outil qui devait faciliter la vie des enseignants et par ricochet celle des élèves…Stratégie du Gagnant-Gagnant 😉… Milesker Séverine !


POUR TÉLÉCHARGER L’INFOGRAPHIE